Inscrivez-vous à la Newsletter ONLY PRO
Votre e-mail :

Retaper le code ci-dessous :

Code de vérification

Retrouvez Only Pro sur

Historique :

L'histoire d'Only Pro démarre à Marseille en 1999 et se confond avec celle du label Street Skillz...

Quatre amis, poussés par la passion du rap mais aussi l'envie d'être indépendants artistiquement, décident de combler par eux-mêmes le manque de structures locales pour développer leur musique dans leur ville et leur région. Mateo, DJ Mej et les rappeurs Cesare et Soprano (membre du groupe Psy4 de La Rime) se lancent dans la réalisation et la production d'un premier maxi 2 titres sur lequel on retrouve des valeurs montantes de la scène rap de Marseille : Psy4 De La Rime, Fresh (du groupe Le Venin), Puissance Nord et l'Algérino. Même si le projet n'a pas abouti, les titres « Street Skillz » et « Techniques de rue » ont fini pas filtrer et se faire entendre. De quoi donner confiance à la jeune équipe de Street Skillz, à d'autres artistes du cru mais aussi au public déjà très attentif aux projets de Soprano et de Psy4 De La Rime.

Après l'achat d'un magnétophone numérique pour environ 4000 Francs à l'époque (soit 650 Euros), et la transformation de la chambre de DJ Mej en studio complet - avec un placard en guise de cabine d'enregistrement-, le quatuor fait défiler les jeunes artistes du coin aux côtés de Soprano et Cesare pour créer la compilation « Les Mains Pleines de Ciment », pressée à 1000 exemplaires en rupture de stock au bout de 6 mois. 

L'élan est suffisant pour enchaîner en 2003 avec une mixtape intitulée « We Copy The Remix » dans laquelle Cesare et Soprano se posent sur des remixes « maison » de célèbres titres de rap américain. La compilation fait mouche : certains magasins en écoulent même plus de 500 pièces.

Les concerts se font également plus fréquents : l'argent commence à  rentrer, Street Skillz est en marche et devient une société en 2005. L'histoire d'Only Pro ne fait que commencer...

Le second volet de « Mains Pleines de Ciment » montre l'évolution d'un label de plus en plus pro et de mieux en mieux organisé : autour des Psy4 De La Rime désormais reconnus, on découvre La Swija, l'Algerino, Lygne 26...

Le travail paye : le disque se vend à 10.000 exemplaires. Après 8 mois de galères et de sacrifices, la société fait ses premiers bénéfices, ouvre une boutique sur le web (street-skillz.com) et investit des bureaux en 2007, le tout alors que le groupe de Soprano, Psy4 De La Rime, vend son second album à 120.000 exemplaires.

Confronté à de nouveaux défis, le quatuor fondateur de Street Skillz fait face avec une efficacité qui ne le quittera plus. Les Marseillais multiplient les trajets jusqu'à Paris, découvrent le monde des major companies du disque et la pression des deadlines au moment où la cote de Soprano monte en flèche.  « Puisqu'il peut vivre », le premier album solo de « Sopra », se vend à 250.000 exemplaires.

Au moment où le rappeur marseillais s'impose dans l'élite du rap français, la structure Street Skillz s'affirme dans le monde de la musique : du petit distributeur à la grande maison de disques, on loue son sérieux, sa réactivité, sa connaissance du marché et des outils de marketing dans un univers où les sociétés comparables à l'entité marseillaise se signalent trop souvent par de l'amateurisme.

Désormais au centre d'un réseau qui va de l'animateur de radios associatives aux PDG de multinationales de la musique, Street Skillz continue de grandir et prend en charge le développement et le marketing du troisième album de Psy4 De La Rime, « Les Cités d'Or », sorti chez Barclay/Universal en 2008. Le disque atteindra une nouvelle fois l'or en se vendant à 120.000 exemplaires. Désormais sûre de son fait, La team Street Skillz s'embarque dans des musiques plus « pop » ou R&B et  enchaîne avec un autre succès avec « Pressée de Vivre », le premier album de la chanteuse Léa Castel (découverte dans l'émission « Pop Stars ») sorti chez ULM/Universal, qui se vend également à 120.000 exemplaires.

Avec des états de service plus qu'encourageants, Street Skillz poursuit sa croissance en proposant ses services dans le management, la promotion, le community management...

Le catalogue aussi s'élargit avec Alonzo (autre membre de Psy4 De la Rime), les groupe Ivoirien Magic System, le rappeur Nessbeal...

La plupart des albums produits et développés par Street Skillz sont des succès : les ventes s'étalent de 50.000 à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires selon les projets. Un bilan qui pourrait sembler flatteur,  mais qui prouve simplement que la société n'oublie pas ses fondements et ne se repose jamais sur ses lauriers.

Au-delà du travail de création et de production effectué en amont, c'est aussi pour sa pertinence et son efficacité en aval sur le marketing, la promotion, les concerts et tournées que Street Skillz est reconnue. En s'inspirant des modèles de structures de management global américaines comme Violator,  la société marseillaise comble un véritable manque en France et devient quasiment incontournable.

Comme pour marquer le passage dans cette  nouvelle ère, celle d'un management complet en accord avec un public qui vit la musique différemment, des médias et une industrie en pleines mutations, en 2010 : Street Skillz devient Only Pro.

En s'associant avec des artistes au rayonnement large comme Soprano, Only Pro a peaufiné son savoir-faire  en ajoutant par exemple les contrats d'image à ses activités en signant avec des marques prestigieuses et internationales comme Electronic Arts, HTC ou l'Olympique de Marseille ou travaillé main dans la main avec de grands medias comme France 2 pour une émission populaire, diffusée à des horaires de grande écoute :  Sing Off.

Enfin, avec la co-production de la dernière tournée de Soprano en France et à l'étranger (soit 120 (!) dates), Only Pro montre s'il en était encore besoin que malgré l'appel des médias, le développement de ses activités dans de nouveaux domaines et de  la multiplication de ses partenariats qu'elle n'oublie pas le travail de fond sur le terrain ni ce qui l'anime au plus profond  : faire vivre la musique. Les pieds sur terre, le coeur à l'ouvrage et des ambitions toujours plus grandes.